#green·Conso

Et pourquoi pas des fleurs bio?

Quand on pense « empreinte écologique », beaucoup de choses peuvent nous arriver en tête: réduction des consommations, réduction des déchets, réduction de la pollution, … On pense à une foule de choses, mais on ne pense pas forcément aux fleurs. Et pourtant …

Et pourtant les fleurs que l’on nous vend traditionnellement sont une source de pollution, à la fois pour l’environnement et pour la santé.

Pour l’environnement, parce que la culture des fleurs implique l’utilisation de pesticides, une consommation excessive d’eau, l’utilisation de serres, mais aussi parce que le marché de la fleur n’est pas un marché local. Les fleurs sont importées, et parfois de très loin (Amérique Centrale, Afrique, Inde…). On imagine donc aisément l’empreinte carbone que peut représenter l’achat d’une rose en Belgique, par exemple.

Mais les fleurs peuvent également avoir un impact négatif sur la santé, et c’est un sujet qui a déjà été soulevé à plusieurs reprises dans les médias. Un impact (très) limité sur le consommateur final, mais bien plus important en revanche sur la santé des professionnels de la fleur, les fleuristes en l’occurrence. Eux, sont soumis à une exposition à forte dose, et qui plus est de manière récurrente, à diverses substances nocives, insecticides, fongicides, pesticides, qui, semble-t-il peuvent générer des maladies chroniques, de l’urticaire, des maladies nerveuses, voire même des cancers.

 

L’alternative: les fleurs bio!

A Bruxelles, j’ai retenu « Haut les cœurs! », qui propose des fleurs locales, bio, livrées à vélo. « Haut les cœurs » se fournit chez les (rares) producteurs belges qui travaillent de manière raisonnée, sans arrosage intensif (on est en Belgique!!!), sans pesticide, et avec une utilisation raisonnée des engrais.

hautlescoeurs
Photo: « Haut les coeurs »

Le concept? Tous les vendredis, deux types de bouquets sont proposés, un « champêtre » et un « précieux », chacun en 15 exemplaires. Pendant la matinée, les bouquets sont photographiés et mis en ligne sur la page Facebook de « Haut les cœurs », ce qui vous permet de choisir en toute connaissance de cause et de commander votre bouquet avant 14 heures. Le jour-même, avant 18 heures, vous êtes livrés à vélo. La livraison est assurée dans les 19 communes de Bruxelles. Prix: 35€ livraison comprise.

 

Pas seulement à Bruxelles!

Et puis dans le Hainaut, voici une initiative toute fraîche, lancée fin avril par une amie, Larissa, et qui répond au doux nom de « Bohème ». Le concept est comparable en partie à celui de « Haut les cœurs », puisqu’il s’agit aussi de commander son bouquet avant le mercredi 21 heures, pour le recevoir le vendredi à partir de 15 heures.

bohème
Photo: « Bohème »

Par contre, la différence, c’est la provenance des fleurs puisque, dans ce cas-ci, elles viennent directement … de son propre jardin! En termes de traçabilité, on ne peut pas faire mieux! L’autre différence, c’est que la livraison n’est pas proposée pour le moment. Par contre, « Bohème » travaille avec deux partenaires, tels des « points-relais », qui sont le BB Comptoir à Nimy et le Monde de Rosy à Soignies. L’autre possibilité, c’est de retirer directement le bouquet à son domicile (à Montignies-lez-Lens), le vendredi entre 17 et 18 heures. Pour retrouver toutes les infos, allez jeter un coup d’œil à son site et likez sa page Facebook!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s